La méthode FELDENKRAIS et le développement psychomoteur de l’enfant

Basé sur la Méthode Feldenkrais, le propos de ce programme est de revivre les différentes étapes du développement psychomoteur de l’enfant et d’en prendre conscience, afin d’en comprendre l’importance tant pour le développement d’une bonne verticalité et l’aisance des mouvements quotidiens que pour l’apprentissage scolaire.

Les mouvement de l’enfant, source de notre mobilité, de notre verticalité et de notre personnalité.

A la naissance, le petit de l’homme a tout à apprendre. Dans un premier temps, l’enfant bouge de façon globale et non différenciée. Ensuite, l’enfant apprend progressivement tout ce dont il aura besoin à l’âge adulte : il apprend à rouler, ramper, s’asseoir, se tenir debout, tenir en équilibre, parler, marcher, courir, tourner… tout ce dont il a besoin à l’âge adulte. Cet apprentissage est, dans sa plus grande partie, le fruit de son « propre » travail.
C’est par le mouvement (sens kinesthésique) et l’utilisation de ses cinq sens que l’enfant découvre progressivement son corps et son environnement. Cette progression est une forme d’apprentissage. Elle lui permet de former sa colonne vertébrale et l’amène à une bonne verticalité.

Que nous apporte une « bonne » verticalité ?
Le poids du cerveau se déplaçant vers l’arrière a rendu possible chez l’homme le développement de ses facultés cognitives, l’ouverture de son champ d’observation et d’action, l’utilisation des mains et, par l’abaissement du larynx, le langage articulé. Tout cela lui a en outre donné l’opportunité et la particularité d’apprendre.
Une bonne orientation dans l’espace est un élément vital dans chacune des activités de l’enfant. Lorsqu’un enfant acquiert une orientation correcte par rapport à lui-même et par rapport aux objets qui l’entourent, il améliore immédiatement son potentiel cognitif et physique.
Progressivement et, de façon tout à fait intuitive, il forme ce que nous, adultes, appelons « l’image soi ».
« L’aventure » de ce jeune enfant qui se cherche, explore, se découvre, découvre le monde sera l’objet de notre travail. Retourner vers l’enfant, retrouver le plaisir de bouger et d’apprendre, avoir envie de grandir permettront de comprendre les questions que se pose l’enfant pour trouver sa propre verticalité.

Source : la Méthode Feldenkrais ou « Prendre conscience de nos propres mécanismes grâce au mouvement. » 

Fondements
Comment agissons-nous dans la vie quotidienne ? Quelle image de nous-même utilisons-nous ? L’image d’un corps objet ou l’image d’un corps vivant ?
L’image d’un corps objet est ce qui se voit, ce qui se mesure. Il s’agit d’un potentiel biomécanique, de critères de mode ou de culture.
L’image d’un corps vivant, c’est ce que nous sentons et ressentons de manière profonde et intime. C’est tout ce qui fait référence à la proprioception et au sens kinesthésique. C’est ce qui permet de nous adapter à chaque situation de la vie et de créer des réponses motrices qui tiendront compte de l’intention, de l’environnement dans lesquels l’action se déroule et de l’émotion qui la motive. La maturité et la plasticité du système nerveux central influencent de manière positive ou négative les réponses motrices.

Méthodologie
Les leçons suivent la philosophie du Dr Moshe Feldenkrais. C’est-à-dire, prendre du temps pour être à l’écoute de soi afin de revivre chacune des étapes qui ont permis à l’enfant d’évoluer de manière appropriée dans son milieu et, de cette façon, mieux comprendre ses besoins.
Nous établirons une relation entre les mouvements de l’évolution de l’espèce (mouvements des animaux), le développement psychomoteur de l’enfant, l’influence de la gravité, l’importance d’une bonne orientation espace-temps et le développement de la voix et du langage.
Les mouvements exécutés sans effort et en prenant conscience de ce que l’on fait, amèneront chacun à perfectionner toutes sortes de configurations et provoqueront un changement profond tant dans l’image de soi que dans la gestion de soi.

Bénéfices
1. Au niveau personnel et professionnel :
– améliorer l’orientation espace–temps à partir d’un travail qui va tant du centre de soi vers l’extérieur que de l’extérieur vers le centre,
– développer une image de soi plus complète et différenciée,
– améliorer souplesse et coordination,
– affiner sa sensibilité,
– développer sa capacité d’apprentissage.

2. Au niveau professionnel :
– améliorer ses aptitudes à observer un enfant et détecter quel a été son processus pour développer ses mouvements et acquérir sa posture,
– avoir un plus grand choix d’outils d’apprentissage pour guider l’enfant vers de nouvelles explorations sensori-motrices.

Formatrice :
Monique VAN DER VORST (kinésithérapeute, trainer bones for life® et Chairs. Senior trainer Movement Intelligence. Praticienne de la Méthode Feldenkrais)
www.movementintelligence.be

Modalités pratiques :
Dates : 12-13/01/2019 – 09-10/02/2019 – 02-03/03/2019
Horaires : sam : 9h00-18h00 / dim : 9h00-16h00
Lieu : ISEK – 91 avenue Charles Schaller. 1160 Bruxelles

Prix :
Diplômés AMISEK : 380€
Non membres AMISEK : 415€
Etudiants membres AMISEK : 360€
Etudiants non membres AMISEK : 380€

Inscription :
Uniquement par virement bancaire sur le compte BE03 0682 4393 1684 (BIC : GKCCBEBB) et par mail : amisek@hotmail.com avec le texte : « Je soussigné(e)…. déclare m’inscrire à la formation Feldenkrais et verse la somme / l’acompte de… au compte Amisek asbl BE03 0682 4393 1684 ».

Il est très important de bien indiquer par mail vos coordonnées (adresse et téléphone) et d’indiquer en communication du virement : FELDENKRAIS 19 + NOM + PRENOM

Un acompte de 100€ ou le solde total confirmera votre inscription. Le solde restant doit être versé pour le début du cours.

La demande d’accréditation Pro-Qualité-Kiné (PQK) est en cours pour les conférences, cours et Journée Scientifique.

2 Commentaires

Ajoutez les vôtres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *